Comment faire l’achat d’une voiture électrique d’occasion ?

De nos jours, l’envie de passer à une voiture électrique tente de plus en plus de gens. Si vous êtes dans le cas, il faudra néanmoins tenir compte d’un certain nombre de paramètres. Si le coût requis pour l’acquisition de la voiture est trop important, vous pouvez penser à l’occasion. En effet, le marché de la seconde main commence à bien se développer. Voici quelques conseils pour réussir votre achat.

Importance de fixer votre budget

Il est important avant toute chose de fixer votre budget. C’est souvent le budget qui permettra de faire le premier filtre pour un achat de véhicule électrique d’occasion. Ce, dans le but de ne voir que du côté des voitures qui vous seront effectivement accessibles. Le fait de conduire sur 100 kilomètres une voiture électrique ne devrait vous coûter qu’environ 2 euros en électricité après une recharge à domicile. Il vous faut 10 euros ou plus d’essence et de gazole pour un modèle thermique. Prendre en compte un tel calcul devrait vous permettre de gonfler de quelques milliers d’euros votre enveloppe prévue pour l’achat d’une voiture d’occasion.

Il faudra prévoir au minimum 5 000 euros pour une voiture électrique d’occasion. Vous pourriez avoir accès à ce prix à des modèles comme la Mitsubishi i-MiEV, la Peugeot iOn, la Citroën C-Zero ou encore la Renault Zoé. Avec une enveloppe d’un peu moins de 10.000 euros, vous pouvez trouver des Volkswagen e-up ou des Nissan Leaf d’ancienne génération. A un prix compris entre 20.000 et 30.000 euros, vous aurez accès à des Kia Niro EV. Ces modèles ont l’avantage d’avoir une bonne autonomie. Quant aux premières Tesla Model S, il faudra prévoir environ 35 000 euros. En revanche, vous aurez difficilement un Tesla Model 3 pour moins de 35 000 euros. Signalons que les prix en occasion sont aujourd’hui tirés vers le haut à cause de la demande, et ceci même sur les voitures électriques. Opter pour les prix les plus bas ne vous sera pas forcément bénéfique. Une voiture électrique de huit ans ou plus avec des batteries d’origine est une voiture en plein déclin. 

Tenir compte des aides à l’achat

Pour les véhicules électriques d’occasion qui ont au moins deux ans, l’Etat a mis en place un bonus de 1.000 euros. Mieux, avec la prime à la casse, vous pouvez vous permettre d’acquérir un modèle d’occasion. Quand on met au rebut un modèle essence d’avant 2006 ou un diesel d’avant 2011, le coup de pouce est de 2.500 euros.

Choisir la voiture électrique d’occasion en fonction de vos besoins

Vous devez tenir compte de vos besoins avant de faire le choix de la voiture électrique d’occasion qu’il vous faut. Les besoins en autonomie vont ensuite restreindre la palette des modèles correspondant à vos attentes. S’agissant des déplacements courts et même pour des distances moyennes, une voiture citadine fera l’affaire. Une Renault Zoé fera bien l’affaire dans ce registre-là, de par sa polyvalence. L’offre est abondante pour ce modèle. Vous devez aussi évaluer les besoins en autonomie en fonction des possibilités de recharge disponibles. S’il vous faut une voiture pour un usage plus familial avec de plus longues distances, les Kia Niro avec la grande batterie sont indiqués, l’autonomie étant à 450 km.

Répondre à la question de la recharge à disposition

Il est important de savoir où vous comptez recharger votre voiture électrique très souvent. Si c’est à domicile, alors avec des déplacements courts ou moyens, presque tous les modèles de la génération lithium-ion pourraient vous contenter. Vous devriez aussi penserà faire installer chez vous une prise qui permet de faire une recharge plus rapide. En effet, la recharge est très longue avec une prise domestique. Par contre, s’il vous faut faire des déplacements longs, souvent ou parfois, les points de recharge à votre disposition requièrent une certaine puissance. Vous pourriez avoir besoin de bornes rapides. C’est l’idéal sur le papier mais il vous faudra choisir un véhicule compatible. Vous devez évaluer la fréquentation aux stations, notamment au cours des périodes de grande circulation.

Les voitures électriques peuvent aujourd’hui faire plus d’une heure sur un chargeur rapide 50 kW. Il est alors conseillé de fréquenter des stations équipées de nombreuses bornes. Vous êtes clairement contraint de prendre la Renault Zoé s’il n’y a que des bornes accélérées 22kW. Néanmoins, les modèles récents en version R135 sont compatibles avec une charge à 50 kW. Sachez que d’autres marques de voitures électriques peuvent disposer d’un appareil 7 kW, voire 11 kW. De quoi vous dépanner à l’occasion.

Vérifier l’état de la batterie d’une voiture électrique

La batterie est l’organe principal sur lequel vous devez porter votre attention. Le nombre de kilomètres que vous pouvez faire avec après une charge complète doit fonder votre choix. Faites attention aux assurances sans preuves. Vous devriez alors demander un test de capacité de la batterie si possible et avoir un certificat sur sa santé. Privilégiez les propriétaires ouverts à un essai long afin d’attester de l’état de la batterie.

Voilà donc quelques-unes des précautions essentielles avant d’acheter une voiture électrique d’occasion. Gardez néanmoins à l’esprit qu’une voiture électrique, c’est aussi une voiture de plaisir. Faites donc un choix qui saura vous plaire en terme de confort, d’ambiance intérieure ou encore de comportement routier.  Il vous suffit de cliquer sur ce lien https://www.roadstr.fr/location-voiture-electrique afin d’en savoir davantage sur l’achat d’une voiture électrique d’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.